Article, Non classé

Notre CONSOLATIO avec Jann Halexander

2021
Jann Halexander offre à nos oreilles ce nouvel opus, « Consolatio» et pour reprendre la figure de style du titre éponyme, on aurait pu ne découvrir aucune pépite musicale en cette période plus que compliquée pour les artistes.  Depuis maintenant une vingtaine d’années, Jann Halexander compose, réalise, co-produit, interprète, accompagne, croit et vit son art. 


A ceux qui aiment à dire « oui enfin il ne déplace pas les foules et ne passe pas sur des radios connues » (la notion de foule et de radio connue étant toute relative), je réponds invariablement « et alors ». Mon « Consolatio » c’est de savoir qu’heureusement tout le monde ne pense pas ainsi.  Ce serait en effet oublier qu’une carrière d’une vingtaine d’années, sans être diffusé sur les radios connues ni déclencher d’émeutes à chaque sortie, c’est le résultat d’un travail et d’un investissement colossaux, d’une capacité de rebond et d’abnégation incommensurables. Ce serait aussi oublier l’incroyable régularité de création et d’ouverture culturelle, sans jamais se renier, dont fait preuve Jann Halexander depuis ces années. Au fond, cette discrétion efficace qui entoure l’artiste devrait plutôt forcer au respect que faire sourire.

Et ce serait dommage de passer à côté. Des textes finement écrits, des musiques inspirées, un univers suspendu : « Consolatio » ne déroge pas à cette règle. De ce titre à « J’ai pas la foi » en passant par « Je t’écris de l’Ile de Pâques », Jann Halexander déploie textes, musiques, saynètes émouvants. La voix s’est affirmée et nuancée avec le temps, le saxophone de Laurence Gastine et le doigté de Bertrand Ferrier coulent de source, l’opus est porté par une équipe solide composée d’artistes…


Quand on me demande «  mais c’est quoi comme style, ça ressemble à quoi » je réponds invariablement « ça ne ressemble à rien (rires) … parce que c’est un tout (silence)… le mieux c’est que tu écoutes (toujours silence) ». Par la suite, ce qu’en font les personnes, ce n’est plus de mon ressort mais ma réponse est donnée.
Alors, pour ceux qui connaissent déjà Jann Halexander, je les invite à cette nouvelle parenthèse. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, je les invite à découvrir, ne serait-ce que par curiosité.


A ce jour, Jann Halexander, au même titre que Clémence Savelli, Tita Nzebi, Bertrand Ferrier, Michael Bond par exemple, me permet de garder foi en l’Artiste, en l’Art, en la Musique pour toujours.


« Consolatio » s’ouvre sur la chanson « Avant », dans laquelle le chanteur s’interroge sur qui il était, avant. Tout ce que je lui souhaite et que j’espère, c’est qu’il y aura un après et des encore.

Album disponible en streaming et physique

Interview

La libération par le chant – Jann Halexander – Interview

Le chanteur-pianiste franco-gabonais (‘C’était à Port-Gentil’) s’exprime sur la puissance libératrice du chant au micro de Mouvelife.

 Mouvelife est un blog dynamique en pleine expansion et c’est grâce à vous, merci.

Vous pouvez faire un geste en nous soutenant financièrement sur Tipee : https://fr.tipeee.com/mouvelife

Article

Qu’est-ce qui nous empêche de réaliser nos bonnes résolutions ?

Qu’est-ce qui nous empêche de réaliser nos bonnes résolutions ?

Tout d’abord je me joins à ma consœur Lwanga Ambella pour vous souhaiter mes meilleurs vœux 2020.

Que nos projets se réalisent au-delà de nos rêves dans les domaines que nous souhaitons.

Je vais compléter ce thème en l’abordant du point vue dit « négatif ». En effet, nous nous donnons souvent des objectifs en début d’année mais qu’est-ce qui nous empêche de tenir et de concrétiser ces bonnes résolutions ?

 Réponse : Ce sont NOS PEURS conscientes mais surtout inconscientes.

Maintenant, comment connaître nos peurs inconscientes, les accueillir et les accepter ?

C’est tout simplement un processus d’observation de soi.

À la suite d’un burnout sur la période 2009-2010, j’ai eu un déclic qui a changé toute ma vie. J’ai accepté intégralement que j’étais responsable de ma vie. J’ai découvert et accueilli mes peurs pas à pas et j’en ai fait mon chemin de réalisation.

 Vous voulez tenir vos bonnes résolutions ? Pour cela il faut prendre conscience de vos peurs et les transformer à travers des activités de développement personnel ou à travers l’art. Car elles ont besoin d’être reconnues pour les transformer et les exprimer en douceur. En effet, c’est comme cela qu’elles ne vous hantent plus l’esprit. C’est ainsi qu’elles deviennent des tremplins, des leviers sur le chemin de vos rêves et la réalisation de votre Vie.

Etape numéro 1 : cela commence par l’art de les observer sans analyse et sans jugement. C’est ce que l’on nomme l’art du lâcher prise.

Etape numéro 2 : les exprimer pour qu’elles deviennent des alliées et non des ennemies.

Nous vous proposerons prochainement une méthode classique pour les accueillir : la méditation. C’est-à-dire l’art d’être dans la pleine conscience de soi ou encore appelé le « mindfulness ».

Vous trouverez sur ce lien un article intéressant sur la méditation et ses bienfaits de France

Culture : “Pourquoi il faut mettre la méditation au centre des thérapies”.

https://www.franceculture.fr/conferences/universite-de-strasbourg/pourquoi-il-faut-mettre-la-meditation-au-centre-des-therapies

Maintenant vous êtes prêts pour accueillir vos peurs et en prendre conscience pour qu’elles deviennent vos alliées. Alors, nous vous disons à bientôt sur Mouvelife pour l’astuce sur les mécanismes de la méditation.

L’équipe de Mouvelife vous souhaite de réaliser l’un de vos rêves cette année. Note blog a pour objectif de transmettre du développement personnel pour tous alors n’hésitez pas à nous faire part de vos attentes dans les commentaires.

A bientôt !

Adeline PETIT

Auteure et Co-driver en développement personnel.

http://www.unsensasoi.com

Mouvelife est un blog dynamique en pleine expansion et c’est grâce à vous, merci. Vous pouvez faire un geste en nous soutenant financièrement sur Tipee : https://fr.tipeee.com/mouvelife